Est-ce la fin d’Antony Fauci, que certains surnomment le « Waffen-SS sanitaire » préféré des milliardaires mondialistes ?

Publié le : 20/01/2022 15:55:40
Catégories : La Presse en parle

Est-ce la fin d’Antony Fauci, que certains surnomment le « Waffen-SS sanitaire » préféré des milliardaires mondialistes ?

La lettre confidentielle de

LIBRE CONSENTEMENT ÉCLAIRÉ

POUR UNE FRANCE CITOYENNE ET NOS LIBERTÉS RETROUVÉES

Est-ce la fin d’Antony Fauci, que certains surnomment le « Waffen-SS sanitaire » préféré des milliardaires mondialistes ?

Le cynique et sinistre docteur Antony Fauci

L’édito politique de Libre Consentement Éclairé

   Antony Fauci, le directeur de l'Institut national des allergies et maladies infectieuses des États-Unis est sur la sellette.

   Que ce soit au Sénat des États-Unis, où il a de nouveau été auditionné le jeudi 11 janvier 2022, ou à la Chambre des représentants dont plusieurs membres ont saisi le ministère de la Justice au titre de divers chefs d’accusation, dont celui de parjure.

   Les mensonges d’Antony Fauci sur le « C19 » auraient coûté la vie à 800 000 personnes !

   Lors de l’audience du Sénat, il a été mis face à de nombreux mensonges et parjures dont il se serait rendu coupable depuis le début de cette fausse pandémie, et qui auraient causé la mort de 800 000 personnes selon le sénateur et médecin Rand Paul (Républicain – Kentucky).

   Toujours au Sénat, le sénateur Roger Marshall (Républicain – Kansas) s’est publiquement interrogé : « Le Dr Fauci a-t-il un conflit financier avec ses décisions ? C’est l'employé le mieux payé du gouvernement fédéral avec 434 000 $ par an. Il supervise cinq milliards de dollars de subventions fédérales, qui choisissent les gagnants et les perdants. Il connaît l’information des mois, sinon des années, avant un député ou un sénateur. »

   Le Waffen-SS Antony Fauci contre-attaque en ciblant le sénateur Rand Paul.

   Lors de cette audition, et afin de riposter en faisant diversion et en se présentant comme une victime de fausses accusations, Anthony Fauci s’en est très violemment pris au sénateur Rand Paul.

   Après avoir affirmé être victime de menaces qui sont provoquées par les accusations mensongères du sénateur , il l’a tenu pour responsable d’une tentative d’assassinat sur sa personne et dont il affirme qu’il y a échappé miraculeusement : « Ce qui se passe quand (Rand Paul) m’accuse de choses qui sont complètement fausses, c’est que tout d'un coup cela attise les fous et je subis des menaces sur ma vie, ma famille est harcelée et mes enfants reçoivent des appels téléphoniques obscènes, parce que les gens mentent à mon sujet ».

   La terrassante riposte du sénateur Rand Paul.

   Cette inversion accusatoire, procédé classique de défense des coupables de crimes lorsqu’ils se sentent démasqués et qu’ils tentent alors de se faire passer pour d’innocentes victimes, a vite été terrassée par le sénateur Rand Paul qui a recentré l’audition sur les mensonges d’Antony Fauci au sujet de l’origine de la pandémie, mais pas seulement.

   « Antony Fauci pense qu’il est LA science ! »

   Le sénateur l’a malicieusement accusé d’avoir organisé un « abus de position dominante dans le débat scientifique », car « il pense qu’il est LA science » et qu’il a usé de tous les stratagèmes possibles pour salir et faire taire d’éventuels contradicteurs en organisant une véritable cabale contre trois épidémiologistes des universités de Harvard, de Stanford (États-Unis) et d’Oxford (Angleterre).

   Il s’agit des professeurs de médecine Martin Kulldorff (Harvard), Sunetra Gupta (Oxford), et Jay Bhattacharya (Stanford), qui se sont rendus coupables du sacrilège d’alerter sur les effets dévastateurs des confinements et qui proposaient de cibler les personnes à risques (« Déclaration du Great Barrington », document signé par des milliers de scientifiques).

   À ce sujet, Antony Fauci avait déclaré le 28 novembre 2021 lors d’une interview sur CBS au sujet de plusieurs universitaires qui ne partageaient pas ses points de vue : « Quiconque examine cela attentivement se rend compte qu'il y a une saveur antiscience perceptible à cela. (…) En quelque sorte, ils critiquent la science parce que j’incarne la science. C’est dangereux. »

   Rand Paul lui a lancé au visage en le regardant droit dans les yeux : « L’idée selon laquelle un fonctionnaire comme vous pourrait revendiquer unilatéralement incarner la science, que toute critique à votre endroit serait considérée comme une critique de la science elle-même, est dangereuse ».

   Précisons que Rand Paul a échappé à un attentat à l’arme à feu (une personne a été tuée à quelques mètres de lui), qu’il est régulièrement physiquement agressé par les antifas à la solde des Démocrates (la dernière fois où des antifas lui sont tombés dessus et alors qu’il était avec sa famille, ils lui ont cassé six côtes et le chirurgien a dû l’amputer d’une partie d’un poumon).

   À ce sujet, Rand Paul n’a jamais reporté la faute des nombreuses et réelles agressions physiques dont il a été victime, sur le moindre responsable du parti démocrate.

   Révélations financières sur Antony Fauci

   Si en France, les médecins à la seringue tueuse s’en mettent plein les poches (jusqu’à 23 000 € par mois pour les stakhanovistes des mortelles injections à l’ARNm), ils font pâle figure face au « Waffen-SS sanitaire » préféré des milliardaires mondialistes, Antony Fauci.

   Le sénateur Roger Marshall (Républicain - Kansas) vient de publier des documents financiers pour les années 2020 et 2019, qui couvrent les bonnes affaires réalisées par le chef d’orchestre des milliardaires mondialistes qui veulent se faire de la place en nous massacrant à l’aide de seringues maniées par des « pseudo-médecins », mais vrais tueurs à l’ARNm.

   Antony Fauci qui dirige aux États-Unis, et depuis 1984, « l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses » (NIAID) (une des structures du « National Institutes of Health »), se présente comme un « médecin » aux lourdes responsabilités pour l’avenir de l’Humanité, alors qu’il semble surtout très performant en placements financiers dans des fonds spéculatifs dans lesquels il a injecté en 2019 et 2020 plusieurs millions de dollars gagnés on ne sait trop comment (son salaire annuel est de l’ordre de 450 000 dollars afin qu’il veille à la bonne santé des citoyens des États-Unis).

   La crucifixion publique du « Waffen-SS sanitaire » préféré des milliardaires mondialistes et des hommes de Davos, Antony Fauci.

   Lors de la même audience au Sénat du 11 janvier 2022, le sénateur Roger Marshall rappela que plusieurs hauts responsables de l’administration fédérale avaient récemment démissionné (dont Richard Clarida, vice-président de la Réserve fédérale), car en ne publiant pas leurs transactions financières annuelles, ils ne s’étaient pas conformés à la loi de 1978 sur « l’éthique des fonctionnaires du gouvernement des États-Unis ».

   Ensuite, l’excellent sénateur enfonça les clous de ce qui ressemble à une crucifixion : « Tout comme il a trompé le peuple américain sur l’envoi de l’argent des contribuables à Wuhan, en Chine, pour financer la recherche sur le gain de fonction, sur les masques, les tests, etc., le docteur Fauci était complètement malhonnête sur le fait que ses divulgations financières étaient ouvertes au public (ce qu’il avait déclaré sous serment au Sénat). Il n'est pas étonnant qu’il soit le bureaucrate le moins digne de confiance en Amérique ».

   Antony Fauci et son épouse ont placé en 2019 et 2020 des millions de dollars (on parle de plus de 10 millions de dollars) dans des fonds spéculatifs et Antony Fauci a fait financer la recherche sur le gain de fonction du coronavirus échappé du laboratoire P4 de Wuhan (Chine) avec l’argent des contribuables des États-Unis.

   Dans la foulée, le sénateur Roger Marshall ajouta : « En fin de compte, le docteur Fauci doit être tenu responsable devant tous les Américains qui ont poursuivi et demandé ces informations, mais n'ont pas le pouvoir d’un bureau du Sénat de les demander (plusieurs organisations et citoyens des États-Unis avaient réclamé sans succès la communication de ces documents, ce qui est pourtant prévu par la loi). Pour ces raisons, je présenterai la loi FAUCI afin que les divulgations financières comme celles-ci soient rendues publiques et soient facilement accessibles en ligne à tous les Américains » (selon les collaborateurs du sénateur, si la loi est votée, les déclarations déposées par les hauts fonctionnaires seront mises en ligne à disposition du public sur le site Web du Bureau de l’éthique gouvernementale).

   Sur le même sujet, en 2020 et au nom du site « OpenTheBooks.com », l’organisation non gouvernementale « Judicial Watch » aurait déposé une plainte contre le ministère de la Santé et des Services sociaux (qui chapeaute le NIH), car les demandes de communication des déclarations financières du docteur Antony Fauci avaient été bloquées par des responsables gouvernementaux.

Partager ce contenu

3 LIVRES* = LIVRAISON GRATUITE
(pour toutes commandes expédiées en France métropolitaine / Belgique)
*1 livre = 2 livres poche